About This Project

 

 

Maison Macis

 

Plus qu’une épicerie fine, Maison Macis fait fi des frontières pour mieux les transcender. Imaginez un lieu où le mythique fondant Baulois rencontrerait des miels corses, intenses et typés et où l’extraordinaire pesto de pistaches siciliennes, cultivées sur l’Etna, se trouverait à quelques mètres seulement du précieux Karasi – cuvée arménienne du domaine Zorah.  Dans ce lieu, il serait également possible de bouquiner, de siroter une tasse de thé, ou bien de prolonger ce voyage sensoriel vers de lointaines contrées d’orient, grâces aux dizaines d’épices soigneusement rangées sur leur étagère de bois.

 

P1060480

 

C’est en avril 2014, aux portes des Batignolles – dans son quartier de cœur et de vie – que Claire Giudicenti bâtit une maison à son image, faite de saveurs et d’ouvrages, retraçant ainsi son parcours intime et culturel. Une démarche audacieuse qui la mène à proposer sa carte du monde, personnelle et surprenante, à travers une sélection de livres et de mets parfaitement complémentaires.

En plus de ses origines bretonnes et arméniennes, Claire a épousé un homme Corse dont elle a non seulement adopté le nom, mais aussi la terre. Ce sont ces régions qu’elle a choisi de mettre en lumière chez Macis, au même titre que l’Italie, ce pays dont elle s’est éprise et qu’elle a sillonnée plus d’une fois !

 

P1070146

 

Depuis le départ, je voulais que Macis soit un lieu de rencontres et d’évènements, liés à la littérature et à la gastronomie. Ici, on ne voit pas les choses en grand mais plutôt en profondeur. J’ai le désir de creuser un sillon culturel, en sélectionnant les produits de petits producteurs, proches de leur environnement, amoureux de ce qu’ils cultivent et transforment. 

 

Car si Claire souhaitait au départ ouvrir une librairie, la gastronomie s’est très vite imposée à elle. Naturellement portée vers l’édition, l’art et l’évènementiel – les domaines professionnels au sein desquels elle évoluait avant Maison Macis – elle n’oublie pas que la culture se savoure avant tout. Ainsi, des pâtes au blé tendre de Bretagne, aux sublimes confitures Anatra de Corse, jusqu’aux conserves de sardine portugaises, et au vin d’Anatolie, nous sommes transportés malgré nous dans un univers bigarré et savoureux, dans lequel chaque sachet de thé, chaque livre, et chaque petit bocal, porte en lui l’âme de son terroir et la saveur d’un ailleurs.

P1070119

 

Ce vin rouge arménien du nom de Karasi a été produit au sein du domaine Zorah, cuvée 2013. 

 

Accompagnée par Agnès dans cette aventure – fidèle collaboratrice de Claire depuis plus d’un an – elles sont toutes deux les véritables gardiennes des trésors de la maison, et vous raconteront, des étoiles dans les yeux, tout ce que vous désirez savoir sur chacune des 1500 références de mets présentes en magasin, sans oublier les 200 références livresques de la librairie gourmande. Une caverne d’Ali Baba dans laquelle tout a été prévu pour que l’on s’y attarde, car en plus d’un petit coin cosy, il existe depuis l’été 2015, une agréable terrasse donnant sur la rue piétonne.

P1050717

Le goût, vecteur de cultures et de plaisir avant tout, prend tout son sens lorsqu’il est bon, mais aussi lorsqu’il innove. Claire ne l’oublie pas un seul instant, et a depuis le départ tenu à ouvrir grand sa porte aux artisans novateurs et talentueux. Connus ou non, peu importe, Claire se fie à son palais, à son instinct et à la rencontre humaine. Elle a ainsi été la première à proposer les recettes fruitières de la conserverie Anatra sur Paris. Ces confitures et gelées réalisées principalement à base de produits corses, sont aujourd’hui présentes dans les meilleurs commerces de la capitale et récompensées aux Talents Gourmands 2015. Des alliances réalisées par Christophe et Aurélie à Furiani, aussi séduisantes que surprenantes : poire et safran de Corse, fraise de Querciolo et népita, tomate cœur de bœuf et piment d’espelette, Spritz, ou encore Bloody Mary, ne sont qu’un aperçu de l’extraordinaire palette de ces deux passionnés, qui proposent 4 collections de confitures par an, au fil des saisons et des inspirations.

 

P1070159

 

Claire a également été la première à distribuer les produits bretons de la marque Le Ruyet à Paris, dont les pâtes au blé tendre sont une révélation pour notre dénicheuse, mais aussi pour la capitale. David Le Ruyet récolte des grains de blé de haute qualité sur l’exploitation familiale à Languidic, qu’il moud ensuite à la meule et transforme en pâtes originales, subtiles et simples à préparer.

Loin de pouvoir vous présenter l’intégralité des 1700 petits trésors sélectionnés par Claire et Agnès, je vous propose tout de même de survoler grâce à quelques produits phares, l’épopée gourmande à laquelle Macis vous invite jour après jour, de la Bretagne à l’Asie, en passant par la Méditerranée, et bien sûr l’Anatolie.

 

 

 

 

Maison Macis nous fait perdre le fil du temps et de l’espace pour mieux nous initier à l’art sans frontière de la gourmandise. Une aventure à partager, et qui commence au 46 rue de lévis, tout simplement.

 

Maison Macis, 46 rue de lévis – 75017 Paris / 01 42 67 54 88

Ouvert le lundi de 12:00 à 20:30 / du mardi au samedi de 10:00 à 20:30 / le dimanche de 10:00 à 13:30 puis de 15:30 à 19:30

Category
17ème
Tags
17ème, coffrets gourmands, épicerie culturelle, épices, librairie gourmande, macis, Pistaches de Bronte, produits artisanaux bretons, Thés rooibos

Aucun commentaire

Écrire un commentaire